Déclaration du Gouvernement révolutionnaire

Le Gouvernement révolutionnaire de la République de Cuba condamne de la façon la plus énergique la nouvelle attaque lancée par les États-Unis et certains de leurs alliés, dans la nuit de ce 13 avril, contre des installations militaires et civiles de la République arabe syrienne, sous prétexte que le gouvernement de ce pays aurait utilisé des armes chimiques contre des civils.

Cette action unilatérale, en marge du Conseil de sécurité des Nations Unies, constitue une violation flagrante des principes du droit international et de la Charte de cette organisation, ainsi qu’un outrage à un État souverain qui aggrave le conflit en cours dans ce pays et dans la région.

Les États-Unis ont attaqué la Syrie sans avoir prouvé que le gouvernement de ce pays aurait utilisé des armes chimiques et bien que le secrétariat technique de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ait eu informé qu’il allait dépêcher sous peu une équipe de la Mission d’établissement des faits pour inspecter immédiatement la ville de Douma à la demande de la Syrie et de la Russie.

Cuba, signataire dès  le départ et État partie à la Convention sur les armes chimiques, rejette fermement le recours à ces armes et à d’autres d’extermination massive par quelque acteur et dans quelque circonstance que ce soit.

Le Gouvernement révolutionnaire exprime sa solidarité avec le peuple et le gouvernement syriens pour les pertes de vies et les dommages matériels causés par cette attaque atroce.
                                 
La Havane, le 13 avril 2018

(Cubaminrex)

Etiquetas: